Des cani-sacs pour ramasser les crottes de chiens

La ville de Lons le Saunier distribue gratuitement des sacs destinés à recevoir les crottes de chiens pour encourager leurs propriétaires à ne pas laisser traîner sur les trottoirs les déjections de leur animal favori.
 Ces sacs sont-ils payés par la municipalité avec l’argent des contribuables? Si oui, il ne me semble pas normal de faire payer l’ensemble des contribuables pour les saletés de quelques-uns.
Et puis, lorsque je regarde les trottoirs de la ville où il faut faire constamment du slalom pour éviter les crottes, je doute de l’efficacité de ces mesures! Il vaudrait mieux taxer les propriétaires de chiens (ceux qui ne leur font pas faire leurs besoins dehors seraient injustement pénalisés), et verbaliser ceux qui laissent déféquer leur toutou sur la voie publique. Quelques bonnes amendes et ils ne recommenceraient pas!

Français, réveillez-vous! Vous êtes dégueulasses!
Prenez donc exemple sur le civisme des Japonais qui ramassent les crottes de leur chien et trouvent cela tout à fait normal.
 Voir : https://france-japon.net/blog2/?p=33

Rouget de Lisle et La Marseillaise : la véritable histoire

De passage à Lons le Saunier, j’ai photographié la statue de Rouget de Lisle qui était originaire de Montaigu, un petit village voisin de Lons le Saunier. Sa mère, enceinte, s’était rendue au marché de Lons et c’est là qu’elle a donné naissance à Rouget de Lisle dans la maison sise au 24 de la rue des Arcades.

Rouget de Lisle écrit, à la demande de Philippe-Frédéric de Dietrich, maire de Strasbourg, Le Chant de guerre pour l’armée du Rhin, le 25 avril 1792. Entonné par le bataillon des Marseillais dans leur marche vers Paris en juillet 1792, ce chant est très vite appelé La Marseillaise et deviendra l’hymne national français le 14 mars 1879. (Source Wikipédia).

Voir l’histoire de Rouget de Lisle sur Wikipédia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Joseph_Rouget_de_Lisle

L’Auberge des Pins, à Sabres (Landes)

Sur le chemin d’une visite à la famille, nous sommes descendus, comme chaque année, dans ce merveilleux hôtel qu’est l’Auberge des Pins, à Sabres (40).

Un cadre magnifique, très calme, et une cuisine du pays délicieuse! Sans compter un accueil toujours chaleureux! Que demander de plus? Ah si… vous avez maintenant une connexion wifi gratuite dans tout l’hôtel.

Seul petit reproche, le petit déjeuner n’est servi qu’à partir de 8h. Un vrai supplice, il est tellement délicieux!

Le TGV, en 1ère classe (Roissy-Bordeaux, le 20 août 2008, voiture 3)

Vive la technologie française! Le TGV en est un des fleurons. L’ennui, c’est que l’entretien par la SNCF ne semble pas à la hauteur…
Une lampe manquante, une moquette usée (à faire peur!), ça fait sale et négligé quand même. Hé, les gars de la SNCF, secouez-vous un peu! Vous vous rendez compte de l’image de la France que vous véhiculez!?

Rencontre avec Vincent Vergone, Camille Loivier et M.

Hier, rencontré mon neveu, Vincent Vergone, ainsi que Camille Loivier et M., de passage au Japon pour des recherches et un peu de tourisme.
Nous sommes allés faire un tour à Asakusa, puis à Akihabara où nous avons dîné à Sushi Zanmai, le restaurant de sushis situé au rez-de-chaussée de l’immense bâtiment de Yodobashi Camera.
Vincent est le directeur du théâtre Praxinoscope qui présente des spectacles pour enfants dans toute la France. Il est aussi sculpteur.
Camille Loivier
est une traductrice bien connue de divers romans chinois comme par exemple Les nuages noirs s’amoncellent de Cheng Ming, un rescapé du « goulag chinois », livre que je vais pouvoir apprécier puisqu’il m’a été très gentiment offert par Vincent et Camille.

sculpture de Vincent Vergone

Les Raisins de la colère

Je viens de lire « Les raisins de la colère » de John Steinbeck.

Extrait de Wikipédia :

« Le livre raconte l’odyssée d’une famille de paysans, les Joad, qui, ruinée par les tempêtes de poussière (Dust Bowl), par l’appauvrissement du sol et par la crise des années 1930, est contrainte de quitter l’Oklahoma et de venir chercher du travail en Californie. Peu à peu, affamés, traqués, exploités par les grands propriétaires, les émigrants voient la terre promise californienne se transformer en un vaste pénitencier. Mais on pourra constater tout au long du livre, que l’espoir n’a jamais abandonné cette famille. Ce livre représente la misère de l’homme par l’homme. »

C’est aussi l’histoire d’hommes et de femmes qui font don d’eux-mêmes malgré un extrême dénuement. La fin du livre représente certainement un condensé de l’ouvrage avec cette scène d’une femme qui donne le sein à…

Ce livre a donné lieu à une adaptation cinématographique de John Ford.

Extrait de Wikipédia :

« Le thème du film est basé sur la dualité entre, d’une part la perte (matérielle et humaine) et le deuil et, d’autre part, l’espoir et le courage. Une œuvre aussi courageuse que les personnages qu’elle met en scène, et qui a soulevé de nombreuses controverses à sa sortie. La progression dramatique renvoie clairement à un épisode biblique précis: l’exode vers la Terre Promise. »

Mise à jour du 12 août 2008 :

Je viens juste de trouver le DVD du film à 500 yens dans un centre commercial de Kita Senju!

Le français par l’intuition et l’image

Retrouvé un vieux livre d’enseignement du français datant de 1927 et s’intitulant « Le français par l’intuition et l’image » (Éd. Ferdinand Hirt & Sohn in Leipzig).
Chaque leçon propose une image et des questions.
Exemples de questions portant sur l’image ci-dessous:
Qui voyez-vous à côté du soldat? Réponse: 13 qui se promène les mains dans les poches;

Et comme modèles de question:
– Combien d’armes connaissez-vous? (L’infanterie, l’artillerie, le génie, la cavalerie, hussards, cuirassés, zouaves)
– Combien d’armées un État a-t-il? (L’armée de terre, l’armée de mer ou marine militaire)
– Sommes-nous en guerre ou en paix actuellement?
etc…

Incroyable, hein?!

personnages de la rue

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Le manuel du parfait petit masochiste

En faisant du rangement, je viens de retrouver un bouquin que j’avais lu il y a 4 ans : « Le manuel du parfait petit masochiste » de Dan Grenburg au éditions du Seuil (collection Virgule).
C’est un petit ouvrage très amusant qui donne, au 2e degré, des conseils pour être heureux dans la vie!
Je vous vous donne quelques extraits de la table des matières.

Comment se rendre malheureux sans l’aide de quiconque
1. Techniques de base pour se torturer

Comment créer une angoisse de première classe
Test de pensée négative

3. À la recherche du malheur : le passé, le présent, l’avenir

Conditions optimales pour broyer du noir
Suggestions d’idées à ressasser

4. Comment perdre ses amis et se mettre tout le monde à dos

Comment se comporter face à un rejeteur récalcitrant

6. Comment éviter de véritables relations amoureuses
7. Comment casser une véritable relation amoureuse

!! J’en passe et des meilleures! 😀

Très drôle et utile car il vous permettra de reconnaître certains cas de masochisme avéré dans votre entourage, voire chez vous-même, je vous en recommande chaudement la lecture!

15 ans de bons et loyaux service

pendule SeikoMon employeur vient de m’offrir une superbe pendule pour mes 15 ans de bons et loyaux services. C’est une Seiko, modèle HS 427B avec un cadre en marqueterie et un carillon reprenant des chansons célèbres. La mise à l’heure se fait automatiquement grâce à un récepteur d’ondes calé sur un signal horaire.
La bête est en vente sur le web en promotion à 40000 yens (252 €).