La preuve de Fermat enfin révélée par… Fermat en personne!

Une nouvelle traduction, vraisemblablement inconnue du public, de la Note en Latin de Fermat publiée dans l’ARITHMETICA (édition de 1670, page 61) a été dûment expertisée par un Professeur, Docteur spécialisé en latin médiéval. Elle suggère une démonstration très élémentaire (en 3 lignes de calcul!) du Grand Théorême de Fermat.

Cette étude détaillée faite par Monsieur Roland Franquart se trouve sur son site http://franquart.fr.

Vous y découvrirez  l’explication détaillée du cryptage de nature strictement typographique choisi par Fermat.

Par ailleurs, vous découvrirez aussi le décryptage de nature alphabétique qui tient compte du double-sens du mot latin « detexi », lequel se disait des matériaux construits comme les fils d’un tissu.

C’est pourquoi Monsieur Roland Franquart aimerait avoir une expertise n’utilisant que les « outils » mathématiques du XVIIème siècle, évidemment.

Voir l’image ci-dessous, à : « OBSERVATIO DOMINI PETRI DE FERMAT’.

page 61 de l'ARITHMETICA, édition 1670
page 61 de l'ARITHMETICA, édition 1670

Une réflexion sur « La preuve de Fermat enfin révélée par… Fermat en personne! »

  1. Tout ce qui me fait rêver, je le fait mien ! Je viens de découvrir la traduction de monsieur Franquart, et depuis 5 jours je l’étudie : j’avance à pas de fourmi, et j’espère la comprendre avant 1 mois, à raison d’une demi-heure par jour, le soir.
    Je suis très content que PDF ait eu raison, et je considère comme un privilège de pouvoir comprendre sa logique.
    J’espère que sir Andrews Wiles va donner son avis : il est le seul à pouvoir le faire en toute décontraction ; il ne pourra retenir longtemps ses émotions envers Pierre de Fermat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *