Le syndrome de l’imposteur

L’autre jour, j’ai rencontré un collègue qui m’a dit que juste après son arrivée dans l’entreprise où je travaille, il avait été atteint du syndrome de l’imposteur. Je ne connaissais pas du tout ce syndrome et ça m’a étonné.

Voici ce que Wikipédia en dit ici :
Les personnes atteintes du syndrome de l’imposteur expriment une forme de doute maladif qui consiste essentiellement à nier la propriété de tout accomplissement personnel. Ces personnes rejettent donc plus ou moins systématiquement le mérite lié à leur travail. Elles se perçoivent souvent comme des dupeurs-nés qui abusent leurs collègues, leurs amis, leurs supérieurs.

Il s’agirait en l’occurrence d’un fantasme masochiste sapant les mécanismes narcissiques et polluant l’existence du sujet affecté. 60 à 70% des personnes douteraient, à un moment ou à un autre de leur carrière, de la réalité ou de la légitimité de leurs succès. Ces pensées négatives sont généralement dépassées par une certaine clairvoyance, mais elles peuvent finir par devenir invalidantes.

Pour d’autres le complexe de l’imposteur est lié à la peur de réussir et empêche les personnes qui en sont victimes de développer pleinement leur potentiel. Inconsciemment convaincues que leur réputation est usurpée, ces dernières fuient toute possibilité qui leur permettrait d’aller encore plus loin. Ces personnes vivent dans le doute et pensent qu’un jour elles seront démasquées et que quelqu’un fera la preuve de leur incapacité.

D’après mon collègue, ce syndrome toucherait beaucoup de gens ayant réellement réussi et reconnus dans leur domaine, tels que des avocats, des chercheurs et autres professions intellectuelles.
Étonnant, n’est-ce pas!

Le blog ci-dessous présente le même problème sous un angle assez humoristique que j’ai bien aimé.

http://xave.org/post/2007/05/09/820-le-syndrome-de-l-imposteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *